Introduction

Pourquoi ce site internet ?

Ce site internet a pour but de vulgariser et valoriser les travaux du Master 2 GSE-VRT, Gestion de l’Environnement et Valorisation des Ressources Territoriales d’Albi (Tarn, 81).

De plus il a pour objectif de vous faire prendre conscience de l’émergence de ce problème dans la société.

Savez-vous ce que contient l’eau que vous buvez ?

Nous sommes aujourd’hui conscients que l’eau est une ressource rare qu’il faut préserver, quantitativement mais aussi qualitativement. Depuis quelques années, scientifiques et politiques prennent conscience d’une nouvelle pollution émergente, celle des médicaments.

Cette nouvelle pollution est aujourd’hui prise en main par la sphère politique française. Ainsi, le second programme national « Santé Environnement » (2009-2013) prend en compte la présence des substances médicamenteuses dans l’eau. Ce plan vise à atteindre « une qualité de l’environnement qui ne met pas en péril ni influence négativement la santé des personnes ». La connaissance et la réduction de la présence des médicaments dans l’eau constituent une des mesures phares de ce second plan national.

Peut-on parler de pollution des milieux aquatiques par les psychotropes ?

La médiatisation de ce problème est passée par des études mettant en évidence la présence de résidus d’hormones ou de paracétamol dans les milieux aquatiques. Cependant, la grande variété de médicaments existants permet de penser que ce ne sont pas les seules molécules que l’on peut y retrouver. Les scientifiques se penchent actuellement sur une présence probable de psychotropes dans les milieux naturels. En effet, la France est aujourd’hui un des plus gros consommateurs au monde de psychotropes, avec une consommation trois fois plus importante qu’en Allemagne ou Angleterre. (Selon un rapport de l’AFSSAPS : État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France, 2012).

Médicaments Psychotropes : la France est l’un des plus gros consommateurs

Dans le cadre de travaux universitaires et professionnels, l’équipe d’étudiants du Master GSE-VRT s’est intéressé au cours de l’année 2011-2012 à la présence spécifique dans les milieux aquatiques des médicaments psychotropes. Des travaux de recherche ont été réalisés sur les rapports entre les pratiques médicales et les milieux aquatiques, ceci en parallèle d’une étude écotoxicologique menée par un laboratoire de recherche.

Continuer vers la frise chronologique

Publicités